Des posthumains, transhumains et cyberpunks

Cyberpunk Baby

Mara Magda Maftei a analysé le corpus immense de la littérature du post-humain , traversant les romans et les écrits pour mieux comprendre ce qui fait le posthumanisme et ce qui le rend différent du transhumanisme, autant qu’elle met en lumière les multiples manières imaginées pour transformer les corps et questionnier notre rapport à l’esprit, à l’âme, au dépassement des limites biologiques ou même à l’immortalité.

Yannick Rumpala, qui a participé au numéro spécial de La revue des sciences humaines dirigé par Mara Magda Maftei parlera particulièrement du cyberpunk. La dimension dystopique de ce dernier, au travers des grandes corporations, de la privatisation des corps, de l’omniprésence d’une surveillance indirecte. Il nous suggére de replonger dans le cyberpunk pour explorer ce post-humanisme , ce regard littéraire jeté, à la suite, entre autres, de Gibson mais aussi de Phillip K. Dick (vous avez lu l’ABC Dick d’Ariel Kirou qui est venu à Esprit Futur ? )

Pour ceux qui ont suivi Esprit Futur, Cassou-Nogues y propose d’ailleurs un point d’entrée complémentaire de la perspective de la surveillance envisagée par Sébastien Lefait dans l’Episode 4 en partant de la surveillance panoptique en la prolongeant par la surveillance synaptique, proposition sociale et politique franchement cyberpunk sur l’interconnection permanente et obligatoire des individus.

Demain, peut être, la solution de continuité sera advenue entre l’humain et la machine, plus rien ne s’opposant à la circulation des informations de toutes natures, cognitive, émotionnelle, perceptive, entre les deux systèmes, pas plus que leur propagation automatisée, leur partage et leur existence dans un metavers aussi fantasmé qu’impressionnant, ou terrifiant selon, le point de vue.

Nous pourrons alors nous prendre à philosopher sur l’absence de l’homme dans son propre futur avec Benier, qui reprend la locution Demain les posthumains , comme nous avons repris Demain les corps, de la littérature de fiction, de Simak à Prado , ce dernier répond sans nul doute à Szilard, un des pères de la bombe atomique et auteur de la voix des dauphins . Pas de hasard.

Rumpala, Y., & Bucaille, C. (2021). Cyberpunk’s not dead: Laboratoire d’un futur entre technocapitalisme et posthumanité (Illustrated édition). BELIAL.
Cassou-Noguès, P. (2021). Le posthumain confiné: la membrane synhaptique. Revue Des Sciences Humaines, 341, 191–204.
Prado, M. (1998). Demain les dauphins. Les Humanoïdes associés.
Szilard, L., Chardeyron, P., & Saunier, C. (1962). La Voix des dauphins et autres histoires. Denoël.
Simak, C. D., Silverberg, R., & Durastanti, P.-P. (2015). Demain les chiens. J’ai lu.
Besnier, J.-M. (2012). Demain les posthumains: Le futur a-t-il encore besoin de nous ? Fayard/Pluriel.
Maftei, M. M., & Viart, D. (2023). Les récits du posthumain. Presses Universitaires du Septentrion.
Maftei, M. M. (2022). Fictions posthumanistes: Représentations littéraires et critiques du transhumanisme. Hermann Glassin.
Maftei, M. M. (2021). Revue des Sciences Humaines, n° 341/janvier-mars 2021: Transhumanisme et fictions posthumanistes. PU SEPTENTRION.

Ces articles pourraient vous intéresser...

space-copie

Quand la science-fiction change le monde ...

outerspaceXL

L'espace infini vidéoludique

apocalypse

Territoires littéraires de fin du monde